Santé et social


Le congé de solidarité familiale
Santé et Social - Aide et conseils face à la maladie
03-Jan-2016

Objectif du congé de solidarité

L’objectif du congé de soutien de familial est de permettre à un salarié d’accompagner un membre de sa famille en fin de vie.
Le congé de solidarité familiale remplace le congé d’accompagnement en fin de vie. Peuvent en bénéficier les salariés qui ont un ascendant, un descendant ou une personne partageant le domicile et qui ont une maladie qui met en jeu le pronostic vital du patient.

Démarches pour demander ce congé

Le salarié doit envoyer à son employeur 15 jours avant le début du congé, un courrier en accusé réception. Le courrier doit comporter :

  • Un certificat médical attestant que la personne concernée souffre d’une maladie mettant en jeu son pronostic vital.
  • Une lettre où le salarié demande à bénéficier de ce congé.

Attention, en cas d’urgence absolue, le médecin peut vous permettre de prendre le congé de solidarité familiale à la date de réception de l’employeur.

Le congé est d’une durée de 3 mois renouvelable une fois. Toutefois, il peut être interrompu de la part du salarié :

  • Dans les 3 jours qui suivent le décès,
  • Soit à une date antérieure à celle mentionnée lors de la demande

Dans tous les cas, le salarié doit informer l’employeur de la date prévisible de son retour.
A son retour le salarié doit retrouver son emploi assorti d’une rémunération équivalente. Il n’y a pas non plus de perte d’ancienneté.

Attention, vous ne percevez pas de salaire durant le congé de solidarité familiale.

© Ecrit par