Santé et social - Conseils, infos et droits face à la maladie Suivez Santé et Social sur les réseaux sociaux
 
 
Les franchises médicales
Santé et Social - Aide et conseils face à la maladie
03-Jan-2016

Mise en place des franchises médicales


Les dépenses d’assurance maladie ont augmenté plus fortement que prévu : 4 % d’augmentation alors que le gouvernement tablait sur 2,5 % Dans son programme présidentiel, Nicolas Sarkozy a évoqué la possibilité de mettre en place un système de franchise médicale.

Si Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, compte sur de meilleurs recettes avec l’amélioration de l’emploi, cela ne sera pas suffisant. Les caisses d’assurance maladie ont jusqu'à la fin juin pour proposer des mesures de redressement.

Les mesures possibles

Faire un meilleur usage des antibiotiques, plus contrôler les arrêts maladies, renforcer le parcours de soins coordonnés et peut être sanctionné les patients qui n’ont pas de médecin référent ou qui consultent hors de ce parcours.
Les franchises médicales seraient inscrites lors de la loi de financement de la Sécurité Sociale en 2008. La franchise correspondrait aux 10 premiers euros sur les consultations, les médicaments et les examens biologiques et l’hospitalisation. Il y aurait donc 4 franchises. Elles ne devraient pas dépasser les 40 euros par foyer et par an.
Toutefois cela ne suffira pas à combler le déficit de la Sécurité Sociale. A raison de 25 euros, la franchise rapporterait 1,8 milliards d’euros.

Critiques sur le dispositif

De nombreuses voix se sont élevées contre ce système. La mutualité française, par exemple, pense que ceci aura un effet dévastateur sur les prises en charge des plus démunis, des jeunes et des personnes en situation précaire. Les étudiants craignent eux aussi des conséquences graves sur les étudiants. Pour Maurice RONAT de la Fédération nationale de la Mutualité interprofessionnelle « les nouvelles franchises constitueraient un "transfert de charge sur les malades" et, à ce titre, aggraveraient les difficultés d’accès aux soins. »
Plus de 60 % des Français seraient opposés à la mesure des franchises médicales.
Ecrit par