Santé et social - Conseils, infos et droits face à la maladie Suivez Santé et Social sur les réseaux sociaux
 
 
L'assistance en France
Santé et Social - Aide et conseils face à la maladie
03-Jan-2016

Pour une réforme de notre système d'aide

La France a mis en place un système d’aide et d’assistance remarquable et quasi unique au monde.

Basé sur la solidarité, je crois que nous pouvons être fiers de ce que nous avons créé. Après plusieurs voyages à l’étranger, à chaque fois je me dis que j’ai une chance inouïe de vivre en France. Que ce soit en Inde, en Chine, au Vietnam ou au Japon, jamais je n’ai rencontré pareil système. Certains diront que l’assistance aux démunis coûte cher, « qu’ils n’ont qu’à chercher du travail », que l’on fabrique « des assistés ». J’avoue ne pas du tout partager cette vision des choses.

Les valeurs de notre société française : l'individualisme

La France est la 5ème puissance mondiale. Même si la France est endettée, elle reste riche. Comment dès lors se dire qu’il ne faut pas partager ? Comment oser dire que les « pauvres sont responsables de leur situation » ? Pour comprendre l’assistance en France, il paraît nécessaire de faire un petit détour par les valeurs qui animent notre société. La confrontation des valeurs est essentielle dans le débat posé. Petit rappel : notre société occidentale est marquée par la force en l’individualisme. Il ne s’agit pas de dire si c’est bien ou mal. C’est un constat. Nos grands parents et arrière grands parents ont connu une société plus communautaire où les corps constitués étaient essentiels dans l’organisation de notre vie : l’Eglise, la famille, l’Etat, les partis politiques, l’armée ou les syndicats. Chacun s’identifiait par rapport au groupe auquel il appartenait. Aujourd’hui, ces grands corps ont perdu de leur force et de leur présence. L’individu d’aujourd’hui se définit par ce qu’il est. Son identité est multiple et changeante ; les trajectoires de vie sont complexes : réussite, chute, création d’une famille, divorce, etc. L’homme doit s’appuyer de plus en plus sur lui-même. S’il peut compter sur les Autres, ceux-ci sont moins présents qu’avant. Tout peut rapidement basculer.

Les repères ont donc changé. Ils n’ont pas pour autant disparu. L’Homme doit s’en sortir par lui-même. Suite © Ecrit par