Santé et social - Conseils, infos et droits face à la maladie Suivez Santé et Social sur les réseaux sociaux
 
 
Parcours de soins coordonnés - le médecin traitant
Santé et Social - Aide et conseils face à la maladie
03-Jan-2016

La réforme de l'assurance maladie - rôle du médecin traitant et soins coordonnées


La réforme de l'asurance maladie date d'août 2004.

Le médecin traitant est au coeur du dispositif de réforme de l'assurance maladie et se situe dans le cadre des soins coordonnés. Le médecin traitant fait les premières évaluations et oriente le cas échéant vers les spécialistes. Tout assuré doit avoir un médecin traitant référent. Attention, cette démarche n'est pas obligatoire. Téléchargement du formulaire "choix du médecin traitant".

Les soins coordonnées

En juin 2006, 77 % de la population française avait un médecin traitant référent. L'objectif est d'avoir un suivi médical personnalisé et coordonné. Il s'agit de préserver la qualité des soins et de faciliter l'accès aux soins.

Rôle du médecin traitant

Le médecin traitant référent a plusieurs rôles :

  • coordonner les soins,
  • orientation vers les spécialistes s'il estime cette démarche nécessaire : dans ce cas, le médecin sollicité, avec l'accord du patient, transmet les éléments médicaux au médecin référent.
  • connaissance de l'ensemble des informations médicales du patient,
  • prévention des risques de santé.

Personnes concernées par le médecin traitant référent

Les personnes âgées de plus 16 ans, qu'elles aient un numéro de Sécurité Sociale à leur nom ou étant ayant doit, doivent avoir un médecin traitant référent. Entre 16 et 17 ans, il faut l'accord d'un des parents ou de la personne qui a autorité. Les personnes âgées de moins de 16 ans ne sont pas concernées par le dispositif. L'accès au pédiatre ou au spécialiste est libre pour les mineurs de moins de 16 ans. Le carnet de santé est alors important. Il permet aux différents médecins spécialistes de connaître les antécédents.

Avantage du parcours de soins coordonnés

Avoir un médecin traitant permet d'avoir une meilleur prise en charge médicale. Par ailleurs, les consultations sont mieux remboursées par l'assurance maladie : taux de remboursement de 70 %. Sans médecin traitant référent, il y a une part plus importante laissée à la charge de l'assuré. Attention a bien distinguer les médecins traitants de secteur 1 et ceux de secteur 2.

Ecrit par